Comment entretenir sa verrière d’intérieur ?

Vous avez installé une verrière d’intérieur mais vous ne savez pas comment l’entretenir pour garantir sa longévité ? Ni comment la nettoyer sans risquer d’abimer la peinture, l’acier etc. ? Voici quelques conseils.

Si vous avez une verrière en acier

Généralement, l’acier est traité contre la rouille par l’entreprise par laquelle vous êtes passé. Mais si ce n’est pas le cas et que votre verrière a commencé à montrer des traces d’oxydation, voici quelques astuces pour les enlever :

  • La brosse métallique ou en laiton.
  • Le vinaigre et le bicarbonate : dans un récipient, verser du vinaigre et une cuillérée à soupe de bicarbonate. Puis avec un pinceau, appliquez la solution sur les zones rouillées. Enfin, nettoyez avec une éponge que vous aurez au préalable humidifiée.
  • Du citron vert et du sel sur un chiffon.
  • Cristaux de soude (attention à bien utiliser des gants !).
  • Papier de verre.
  • Essence de térébenthine.

Si vous avez décidé de peindre vous-même votre verrière intérieure, voici la démarche à suivre :

  1. D’abord, assurez-vous qu’il n’y ait pas de rouille qui apparaisse et vérifiez que la structure en acier soit bien lisse, c’est-à-dire, sans traces de soudure. Auquel cas, utilisez du papier de verre pour les gratter.
  2. Nettoyez ensuite votre verrière en passant un coup d’éponge dessus.
  3. Il va vous falloir traiter votre acier en appliquant un produit antirouille pour prévenir toute oxydation du métal. Vous pouvez utiliser du minium orange (antirouille sans plomb à utiliser avant la peinture) ou gris (anticorrosion qui prolonge la tenue des peintures) ainsi que différents vernis que vous pourrez trouver en magasin de bricolage. Pensez à protéger le verre avant toute application de produits.
  4. Pour que la peinture adhère, il va vous falloir réaliser une sous-couche. Il est conseillé d’utiliser une peinture spéciale fer, glycérophtalique (application rapide, pouvoir opacifiant, effet laqué, résistante mais séchage lent et odeur forte) ou alkydes (peu d’odeur, séchage rapide, entretien facile, résistante).
  5. Enfin, attendez que la première couche soit sèche pour pouvoir effectuer la seconde.

Si vous voulez repeindre votre verrière, la démarche reste similaire. Vérifiez qu’il n’y ait pas de rouille, puis nettoyez la structure et si la peinture et encore en bon état, vous pouvez peindre par-dessus.

Concernant l’entretien traditionnel

Pour faire briller votre verrière en acier, veillez à bien la nettoyer régulièrement avec du savon liquide et de l’eau chaude. Si vous avez des marques persistantes, utilisez du vinaigre blanc ou du jus de citron.

L’acier ne demande pas d’entretien particulier, mais il est préférable de l’entretenir au moins une fois par an pour éviter que la poussière ne s’accumule trop. Ce sera l’occasion pour vous de jeter un coup d’œil en même temps pour vérifier que votre verrière ne s’oxyde pas !

ATTENTION ! Ne surtout pas utiliser de chlore ou de produit à base d’acide chlorhydrique (eau de javel etc.) car cela peut tâcher l’acier.

Si vous avez une verrière en bois

Si vous décidez de peindre votre structure, vous devez respecter plusieurs étapes :

  1. Le ponçage, avec du papier de verre, voir le décapage si le bois a déjà été peint. Si la peinture est encore en bon état, vous pouvez peindre par-dessus mais il vous faudra dégraisser le support avant, en utilisant une éponge humide avec du liquide vaisselle.
  2. Puis, avant d’appliquer la peinture, enduisez-le avec un apprêt (= enduit) pour éviter que le bois n’absorbe la peinture. Cela permettra aussi de cacher les éventuels défauts.
  3. Ensuite, il est conseillé d’utiliser de la peinture acrylique sur bois (finitions mate, satinée ou brillante, elle sèche rapidement et n’a pas d’odeur) ou la peinture bois à la caséine (aspect mat et résistante). Pour une meilleure homogénéité et un aspect visuel plus joli, mettez deux couches.

Concernant l’entretien traditionnel

L’entretien d’une verrière en bois va varier selon que le bois ait été laissé brut, ou qu’il ait été peint.

Si vous avez laissé le bois brut, pensez à le protéger avec un imperméabilisant pour éviter le vieillissement ou les saletés qui peuvent s’incruster. Ensuite, il vous suffira d’utiliser du savoir noir dilué dans de l’eau chaude pour nettoyer votre châssis en bois. Si vous avez des tâches, vous pouvez utiliser du papier de verre.

Si la structure de votre verrière est peinte, il vous suffit de prendre une éponge avec de l’eau tiède et un peu de liquide vaisselle. Si la saleté est tenace, utilisez plutôt des cristaux de soude. Pensez à bien rincer et à sécher ensuite.

L’entretien d’usage du bois d’une verrière se fait au moins deux fois par an pour dépoussiérer, voir dégraisser votre verrière.

Comment nettoyer les fenêtres coulissantes ?

Vous remarquerez que même la l’ouverture coulissante de votre fenêtre de verrière va se salir rapidement. Pour enlever la crasse et la poussière accumulées dans le rail, utilisez tout simplement du sopalin avec du vinaigre blanc pour enlever le plus gros. Pour les finitions, vous pouvez prendre des cotons de tige.

Avec quoi nettoyer le verre ?

La pollution de l’air, la poussière, les traces de doigts etc. vont venir encrasser votre verrière. Pour vous simplifiez la vie, munissez vous d’une perche télescopique si votre structure est haute ou d’une raclette à vitres pour éviter les marques.

Voici quelques techniques pour faire briller vos verres de verrière d’intérieur :

  • Vinaigre blanc : avec un linge, un chiffon microfibre humidifiée à l’eau chaude avec quelques gouttes de vinaigre. Vous pouvez aussi imprégner de vinaigre du papier journal roulé en boule.
  • Savon noir + eau chaude.
  • Cristaux de soude + eau chaude.
  • Liquide vaisselle + eau chaude.

En principe, votre verrière d’intérieur se salira moins vite que vos baies vitrées qui se trouvent à l’extérieur et qui font face aux intempéries. Seules les verrières de cuisine et de salle de bain, vont nécessiter un peu plus d’attention.